Afrique

L’autruche

L’autruche

Les documents les plus anciens prouvant que les hommes ont toujours su estimer les qualités de l’autruche et de ce qu’elle produit datent de 7500 ans. Pendant des millénaires et dans de nombreux pays, les plumes d’autruches ont été utilisées comme accessoires. On attribuait même à leur graisse des propriétés fortifiantes particulières, c’est pourquoi les Romains étaient prêts à payer très cher pour en obtenir. Au Moyen-âge, les coquilles d’œufs servaient à confectionner des gobelets ornés de motifs divers, et dans de nombreuses régions d’Afrique, elles servent encore de nos jours au transport de l’eau. Aujourd’hui, les autruches sont principalement un type d’animaux d’élevage  car leur viande jouit toujours d’une grande popularité. Elle est très pauvre en graisses et est réputée pour être particulièrement saine.

La chèvre Boer

La chèvre Boer et le mouton du Cameroun

Ces deux sortes d’animaux s’adaptent facilement aux climats secs et chauds de l’Afrique, et ils y vivent ensemble dans les mêmes troupeaux. Dans ces hordes, ce sont les chèvres qui, la majeure partie des cas, sont à la tête du groupe. Les animaux y trouvent encore eux-mêmes de la nourriture, là où l’élevage bovin n’est plus possible. A la rigueur, ils mangent aussi des buissons, des broussailles et des épines. Les chèvres Boer (voir la photo) est une race pure de chèvre destinée à être mangée, c’est pour cela qu’on pratique son élevage en Afrique du Sud. Mais, force est de constater qu’il est peu pratiqué sur le reste du continent africain.
Une des caractéristiques qui distingue le mouton du Cameroun à nos moutons locaux est leur robe faite de poils et non de laine, et ils subissent deux fois par an une perte et repousse de leurs poils.

Le watusi

Le watusi

Le watusi d’Afrique de l’Est possède les cornes les plus dangereuses et les plus longues de tous les bovins. Plus un villageois a de bovins avec de longues cornes dans son troupeau, plus son  autorité est importante.  De nos jours, il est courant dans ces régions d’Afrique de consommer le sang frais de cette bête (bien qu’elle ne soit pas abattue) en cas de besoin pour avoir un apport en protéines.

Le buffle d’eau

Le buffle d’eau

Les buffles d’eau sont originaires d’Inde, mais on les trouve aujourd’hui à l’échelle mondiale, dans des régions marécageuses tropicales. Ce sont des bêtes de somme qui se prêtent idéalement à la riziculture, c’est d’ailleurs pour cette raison que les hommes les ont domestiqués il y a de nombreux millénaires.  La mozzarella est fabriquée à partir du lait des buffles d’eau.

accompagnez les soigneurs

De mars à octobre il vous est possible d’accompagner les soigneurs pendant qu’ils nourrissent les animaux. Tous les jours à 14h30 -sauf  le vendredi-. Point de rendez-vous : « Steinaffe » (la sculpture en pierre en forme de singe).