Mundenhof Agriculture

A l’origine il y avait l’agriculture

La ville de Freiburg fit l’acquisition en 1892 du domaine vieux de plusieurs siècles avec pour but d’écouler les les eaux usées de la ville sur les champs. En allemand, le nom  Rieselfeld provient du verbe « verrieseln » qui signifie « faire couler ».
Une agriculture productive se développa sur les champs du Rieselfeld grâce à la fertilisation naturelle. Parallèlement à l’accroissement de la population de la ville, la quantité des eaux usées augmenta considérablement, si bien que l’irrigation atteignit ses limites au milieu du siècle dernier.

Après la mise en service  de la nouvelle station d’épuration à Forchheim en 1980, une activité économique à visée écologique se développa sur le domaine du Riesel.  Ce que beaucoup ne savent pas c’est que les besoins du parc animalier en foin, chaume, ensilage et céréales ont été entièrement couverts par leur culture sur une surface de 180 hectares sur les champs du Rieselfeld. Parallèlement, le Mundenhof assume de nombreuses tâches de préservation de la réserve naturelle protégée.                             
Depuis le 1er janvier 2008, les surfaces du champ du Rieselfeld ont été cédées à bail. Les deux familles de gérants collaborent de manière étroite avec le Mundenhof pour que l’agriculture joue un rôle dans le futur du parc.

Les bovins du Highland
En raison de la cession des champs à de nouveaux propriétaires, le troupeau des vaches à lait a malheureusement du être cédé. Seule une petite horde constituée d’un taureau et de quatre vaches ont pu s’installer dans le parc animalier.

La réserve naturelle du Rieselfeld à Freiburg
Les champs du Rieselfeld sont désignés depuis 1996 comme réserve naturelle. Le long d’un chemin de presque cinq kilomètres, 20 étapes guident le visiteur à travers la découverte de la nature. On peut y découvrir par exemple comment fonctionnait le traitement des eaux usées sur les champs ou encore quels types d’animaux vivent dans les champs du Rieselfeld.

Galerie de photos