Asie

Le chameau

Le chameau

Les camélidés se différencient par leur nombre de bosses. Les camélidés à une bosse s’appellent des dromadaires tandis que leurs congénères à deux bosses sont des chameaux. Ces derniers s’acclimatent aussi bien aux grosses chaleurs qu’aux grands froids et est, par conséquent, très à l’aise dans les steppes ou dans les déserts de son Asie centrale natale. Comme les autres camélidés, le chameau ébloui par ses capacités de résistance, sa ténacité, son endurance et sa frugalité.  C’est pourquoi il est aussi utilisé de manière variée en milieux extrêmes, que ce soit pour en tant que bête de somme, qu’animal de monte ou animal de trait. Il est aussi utilisé pour sa production de lait, de viande, de laine, de cuir et pour son fumier transformé en combustible. Ainsi, il réuni presque toutes les fonctions possibles d’un animal domestique, ce qui fait de lui l’un des animaux les pus répandus de la planète.

La chèvre du Cachemire

La chèvre du Cachemire et le yack domestique

Par le climat extrême caractéristique des régions montagneuses d’Asie, où certaines montagnes atteignent jusqu’à 6000 mètres d’altitude, un rapport étroit s’est développé entre les hommes et les animaux. La chèvre du Cachemire est comme chez elle dans les régions montagneuses d’Asie. Son duvet fait partie des poils d’animaux les plus délicats que l’on puisse trouver et est  utilisé à la fabrication de vêtements de grande qualité. Le yack domestique, quant à lui, est capable de porter des charges énormes sur des sentiers rocheux ainsi que sur des terrains enneigés, bien qu’il ne mange que de l’herbe (en faibles quantités dans ces régions). Ses excréments sont transformés en combustible et en matériel isolant. Ses poils sont tissés en couvertures pour en faire des yourtes, les tentes typiques des nomades. 

La bambouseraie

La bambouseraie

Les steppes de l’Asie centrale sont représentées par les troupeaux de camélidés tandis que les pâturages des régions montagneuses signifient la présence du yack. Sur le pont jeté vers le Japon et la Chine se trouve la bambouseraie qui a été inaugurée en 2002. Plus de 12 sortes de bambous y sont plantées. Le Pavillon est un cadeau de Matsuyama, la ville japonaise jumelle de Freiburg.

accompagnez les soigneurs

De mars à octobre il vous est possible d’accompagner les soigneurs pendant qu’ils nourrissent les animaux. Tous les jours à 14h30 -sauf  le vendredi-. Point de rendez-vous : « Steinaffe » (la sculpture en pierre en forme de singe).